Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2016

Cowon Plenue D, un baladeur pour le grand large

D0.jpgFidèle à ma vision de l'audio nomade, il existe pour moi deux types d'appareils bien distincts actuellement sur le marché des baladeurs numériques. Tout d'abord, des appareils destinés aux audiophiles bénéficiant des dernières capacités de restitution, de reconnaissance des formats et proposant de multiples types de connexion et ceux, souvent plus rustiques, offrant une large autonomie de fonctionnement.

Il s'agit bien là de deux mondes différents car amplification, décompression, traitement performants ont un coût énergétique et les appareils de haute qualité sont limités à des autonomies tournant autour de 8-10 heures.

Cette faiblesse n'est pas bien grave à domicile mais c'est tout à fait inacceptable pour le véritable utilisateur nomade qui n'est pas satisfait des performances d'un smartphone lui même vite muet loin d'une prise électrique.

D.jpegUn appareil doit être capable de tenir les dizaines d'heures d'un voyage, les journées perdues en correspondances ou dans un aéroport, le temps d'un trek ou d'une ballade en mer.

Le Cowon Plenue D sera donc le parfait successeur d'un modèle déjà Cowon, le X9.

Petit, élégant et affichant de belles performances avec la lecture audio haute définition 24bits/192kHz, un excellent rapport signal/bruit de 123dB pour une distorsion harmonique + bruit limitée à 0,004% et une puissance de 1Vrms, il permet malgré tout une autonomie (selon le constructeur donc réduisez les valeurs de 25-30% en utilisation réelle) de 100h en .mp3, de 51h en .flac (24bit/96kHz). De quoi voir venir même sans un chargeur dynamo USB ou solaire.

Au menu, on retrouve les fameux JetEffect 5 avec BBE signe de la marque avec leur lot d'égalisations (48 effets), la lecture des formats FLAC/WAV/AIFF/ALAC/APE/MP3/WMA/OGG avec enfin une bonne reconnaissance des pochettes affichées (si vous ne placez pas des cover.jpg trop lourds en ko) sur un écran LCD 2.8″ de 16 millions de couleurs. L'appareil offre de base une mémoire interne de  32 Go et c'est indispensable un emplacement carte microSD 128 Go max (attention avec les cartes PNY premier prix qui circulent actuellement).

La navigation est fonctionnelle et fluide même si j'ai vu mieux.

cowon,plenue,balladeur,nomade,flac,mp3

Les tests sont satisfaisants avec écouteurs ou casques nomades. Même dans le cas de l'alimentation de casques domestique dans la majorité des cas, le Cowon s'en tire plutôt bien. L'appareil restitue une scène assez large avec un bon positionnement des sources tout à fait agréable avec des fichiers 24bits/192kHz.

Reste que malgré la bonne finition cet appareil recommandé pour ces bonnes performances ne possède qu'une sortie audio, un écran à la définition somme doute un peu datée, est livré sans la moindre housse (merci Ebay ou amazon) et pour environ 300€, la note est un peu salée (ni radio ni vidéo embarqués bien entendu).

La liberté a son prix.

 

 

snap00074.png

Testé avec les écouteurs Focal sphear et casque ouvert Sennheiser HD650

 

 Erik Truffaz,  Bending new corners, 1999, Blue Note EMI 

Truffaz.jpg

 Cet album à l'atmosphère quelque peu planante et sombre est le troisième du trompettiste suisse et le Cowon est à son aise détaillant parfaitement vibrations du clavier, cris aigus de la trompette et scintillements des cymbales. Si la musique est urbaine et sans grande surprise l'enregistrement est très propre. Notre lecteur numérique est ici un compagnon garantissant une écoute confortable sans grésillement en début de piste une anomalie parfois signalée sur des générations précédentes. Ici le brillant n'est jamais agressif et c'est la moindre des choses pour des ballades.

faust.jpg

 Rapsodies hongroises, Valse impromptu, Paraphrase du Faust de Gounod... Il faut bien Liszt pour pousser le Plenue dans ses derniers retranchements et si l'écoute FLAC est agréable, l'interprétation de Stéphane Blet magnifiquement captée fait vite rêver d'une restitution encore supérieure avec un lecteur audiophile couplé à un ampli casque. Le piano est utilisé en effet dans ses plus larges et complexes possibilités afin de traduire la confrontation entre la lumière et l'obscurité, le bien et le mal, aussi bien à travers la simulation de la voix que celle de la nature. L'intensité, la résonance du nocturne n°3 Rêve d'amour sont magiques. Un album indispensable en attendant le nouvel album Satie d'un interprète pas assez reconnu par son pays.

 

Khachaturian - Masquerade Suite & Kabalevsky - The Comedians (XRCD), direction Kiril Kondrashin

Kond.jpg

 Voici un album rare car enregistré en janvier 1958 par le chef Kondrachine pour RCA durant son séjour aux États-Unis. La capture est excellente et c'est un véritable bouillonnement d'énergie.  Du Capriccio espagnol de Korsakov à la Masquerade de Khatchatourian (compositeur peu étudié mais pillé par Hollywood) la prise de son living stereo ne nous laisse aucun repos. Qui osera encore dire que musique sérieuse et rythme sont incompatibles ? Le Plenue n'est ici plus au niveau de l'ancêtre X9 et même l'auditeur audiophile se réjouira de l'éclat donné par une grande direction d'orchestre.

 

Spectre, Laibach, 2014, Mute records.

cowon,plenue,balladeur,nomade,flac,mp3Laibach est enfin de retour dans un album moins hermétique et particulièrement léché. Personne ne se plaindra de l'évolution du groupe slovène qui reste perfectionniste et s'est adjoint une fort jolie Mina Spiler ayant démontré sur scène à Londres qu'elle n'affaiblissait en rien la virilité radicale d'interprétations qui font parfois grincer les dents de fonctionnaires européens (chic !). Donc pas d'inquiétudes le son martial, électronique ou lyrique est bien là agrémenté cette fois et plus ouvertement d'une critique moqueuse de très bon gout.  On pourrait parler de synthèse mais il s'agit plutôt de maturité au service d'une pop inspirée. Les différents morceaux sont ici l'occasion de tester les égalisations mais aussi de comprendre ce qui fait différer le Plenue D de ses grands frères audiophiles qui commencent à offrir des modules d''amplification dédiés et amovibles. Ici, il faut encore jouer des curseurs ou faire confiance au constructeur ce qui ne va pas de soi. Mais encore une fois le Cowon est à la hauteur.


Laibach - The Whistleblowers (Spectre)

 

 

 

 Caractéristiques

  • DAC 24bits/192kHz
  • Rapport signal/bruit : 123dB
  • Distorsion harmonique + Bruit : 0,004%
  • Sortie 1Vrms
  • Diaphonie : -105dB
  • 53,1 x 77,2 x 14,9 mm
  • Sortie : Jack 3.5mm
  • Port USB 2.0
  • 94g
  • LCD 2.8″ (240 x 320)
  • Autonomie 100h (MP3) – 51h (FLAC)
  • Batterie Lithium polymère (charge 3h30)

  • Couleur argent ou or
  • Codec :

    FLAC, WAV, AIFF, ALAC : ~24bit/192kHz

    MP3 : MPEG 1/2/2.5 Layer 3, ~320kbps

    WMA : ~320kbps, ~48kHz

    APE : Fast, normal, and high (16-bit) compression

    OGG : ~Q10, ~44.1kHz

  • BBE+, 48 réglages (4 réglages   utilisateur), égaliseur 5 bandes

 

12:22 Publié dans Actualité, Baladeur audio, Multimédia | Tags : cowon, plenue, balladeur, nomade, flac, mp3 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/05/2016

Pommes, poires et pigeons

 

monnaie,écologie,local,bobos

Benoît et Bixente, bobos de merde de leur état s’habillent chez The Kooples, écoutent Benjamin Biolay et militent pour le développement durable. Sans surprise, ils habitent Paris, fréquentent le milieu arty et passent le pont de l’Ascension à Deauville. "Etre bourgeois bohême, c’est un mode de vie : sortir le mercredi soir et pas le samedi, manger sain en redécouvrant les produits frais et naturels ou encore bruncher le dimanche." Mais la vie gourmande d’un bobo, elle se résume à quoi ? Le livre sur Amazon

Encore un pièges à c... voici fleurir dans la grande presse un enthousiasme suspect pour les monnaies locales. Un nouveau serpent de mer où l'on retrouve une pseudo défense du citoyen conçue par des bobos pour les pigeons. Car dans ce système de fausse rupture qui ne gène en rien le système euro mais cohabite avec lui, en renforçant le démantèlement de la souveraineté des état, en ajoutant une alternative de plus à la monnaie nationale, on ne fait que trahir et tromper un peu plus.

Mais au fait qui sont ces pseudos indépendants ? Sur le livre bible de l'association La Relève et la Peste,  on retrouve Edgar Morin (dont on attend toujours la rébellion malgré l'âge), le parrainage d'Amnesty Internationale totalement muette dans la défense des dissidents français mais toujours là pour ceux proche de Washington et enfin Julia Cagé. Cette Julia Cagé membre du Conseil d'Administration de l'AFP (difficile d'être plus au service du système), membre de la Commission économique de la nation (organisme français rattaché à la direction générale du Trésor, une direction du Ministère de l'Économie donc aux ordres du gouvernement) aussi chroniqueuse à France Culture ou à l'émission Le monde d'après sur France 3, ces station d'état sans doute révolutionnaires pour les écolos bourgeois.

Faut-il ajouter que ce docteur d'Harvard est des 11 initiateurs de l'appel Notre primaire pour une primaire à gauche qui porte encore plus atteinte à la liberté de choix du citoyen ? Bref fuyons !

A voir, ce boboïsme en action, cette révolte du dimanche qui permet de faire son miel :

http://lareleveetlapeste.fr/monnaies-locales-une-facon-in...

11:27 Publié dans Actualité | Tags : monnaie, écologie, local, bobos | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/05/2016

Clin d’œil

souvenirs.jpg


Balanescu Quartet - Computer Love extrait de l'album "Possessed"

08:16 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/05/2016

Au dessus des citoyens, les furoncles

remember.jpg

Vous êtes une merde intégrale (Nicolas Dupont Aignan, député)

L'acte ou l'action méritant la qualification de haute trahison est un crime qui consiste en une extrême déloyauté à l'égard de son pays, de son chef d'État, de son gouvernement ou de ses institutions. Ce crime est souvent associée avec celui d'intelligence avec l'ennemi. Il s'agit souvent d'une infraction politique, concernant les détenteurs d'une autorité politique dans l'exercice de leurs fonctions.

Depuis 2007 et en droit français, la nouvelle rédaction de l'article 68 supprime la référence explicite à la haute trahison et élargit le champ de cette responsabilité présidentielle aux « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat » comme une cause de destitution par la Haute Cour (nouvelle appellation). Cette formulation qui reste encore vague peut néanmoins très bien comprendre la haute trahison au sens traditionnel et elle correspond, à vrai dire, à ce que l'on supposait pouvoir y mettre aussi par une interprétation moderne, à savoir, notamment, tous comportements violant la constitution et ses principes ou tous manquements en contravention grave avec les valeurs démocratiques et républicaines, la morale politique ou la dignité de la charge, ainsi que la forfaiture et la prévarication (d'après Wikipédia).

CQFD


A propos du projet de loi sur la réforme du Travail lancé sous la présidence Sarkozy supporté désormais par Myriam El Khomri. De ses origines, de son incompatibilité avec des principes et toute forme admise de démocratie, de sa responsabilité dans des violences quotidiennes que personne de raisonnable ne pourrait considérer comme involontaires, imprévues et incapables de coûter bientôt des vies.

18:47 Publié dans Actualité | Tags : réforme, travail, europe, trahison, violence | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |